Le temps poursuit inexorablement son œuvre !

Photographies prisent le lundi 3 juillet 2017.

L’état de la bouverie de l’Hôtel Garnier continue de se dégrader. Il ne restera bientôt de ce lieu de mémoire qu’un amas de pierres, de poutres brisées et de terre friable. Un linceul de végétation commence à couvrir l’ensemble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *